Welchrome est un projet associatif, porté par un collectif d’artistes plasticiens et de professionnels des arts plastiques. Actifs sur le territoire de la Côte d’Opale depuis novembre 2009, nous avons pu constater les difficultés que peuvent rencontrer des artistes émergents pour développer une pratique professionnelle sur place. Il manque à la Côte d’Opale un écosystème culturel permettant à de jeunes artistes d’émerger et de se professionnaliser. Il existe certes des écoles d’art pour développer les pratiques amateurs et des musées pour valoriser l’œuvre d’artistes déjà établis, mais il n’existe aucune structure qui soit spécifiquement dédiée au soutien et à l’accompagnement des artistes émergents dans le secteur des arts plastiques.

Le territoire de la Côte d’Opale n’est pas identifié par les professionnels de l’art contemporain comme un lieu propice au développement d’une pratique de type professionnel. Par exemple, aucune structure calaisienne ou boulonnaise ne fait partie du réseau 50° Nord qui fédère les lieux de diffusion de l’art contemporain dans l’eurorégion. Lorsque des événements importants se déroulent sur la Côte d’Opale dans le domaine de l’art contemporain, les informations sont par conséquent peu relayées, notamment sur internet et les réseaux sociaux. Un jeune artiste de la Côte d’Opale doit aujourd’hui se tourner vers des associations dunkerquoises (Fructôse, La plateforme) ou encore lilloise (La Malterie) pour accéder à des formations et obtenir conseils et soutien. Cette situation aurait tendance à encourager les artistes à quitter le territoire pour des villes qui paraissent plus attractives.

La Côte d’Opale présente pourtant des atouts pour des artistes, mais ceux-ci sont insuffisamment exploités et mis en valeur. La situation géographique est exceptionnelle (proximité de l’Angleterre et de la Belgique). Trois capitales mondiales de l’art (Bruxelles, Londres et Paris) sont accessibles facilement grâce aux trains à grande vitesse. Les villes – en reconversion – présentent de vastes espaces disponibles que pourraient investir des artistes afin de les requalifier. C’est un lieu privilégié pour observer et analyser les mutations du monde contemporain (mondialisation, migration, flux de population, reconversion urbaine), sujets qui sont au cœur de beaucoup de pratiques d’artistes dans le domaine des arts plastiques. La programmation du musée des beaux-arts de Calais en témoigne. Enfin, les initiatives en matière de développement culturel se développent dans la région Nord Pas-de-Calais (Lille 3000, Louvre Lens, nouveau FRAC Nord Pas-de-Calais à Dunkerque, Lab-La Banque à Béthunes, capitales régionales de la culture) et la Côte d’Opale pourrait bénéficier de cet élan pour dynamiser son territoire.

Pour toutes ces raisons, il nous est apparu nécessaire d’essayer de construire un projet associatif dans le domaine de l’art contemporain. Le nom retenu, Welchrome, est la contraction de « welcome » et de « chrome ». Welcome, bienvenu en anglais, exprime notre intention d’accueillir sur la Côte d’Opale la création émergente de l’eurorégion. Chrome fait référence à un matériaux résolument contemporain, jeune et rutilant. C’est aussi le nom d’un navigateur internet, développé par Google. Il s’agit donc pour nous à travers ce projet d’accueillir l’autre chaleureusement et de dynamiser un territoire grâce à la création contemporaine et aux nouveaux médias. Notre région est un carrefour des échanges économiques mondiaux, pourquoi ne pas agir pour en faire aussi un carrefour des échanges artistiques et culturels ?